20 janvier 2010

5

Ne surtout pas fixer les gens mais s'attarder sur d'autres riens, le point invisible, ne pas gonfler l'importance que se fantasment ces gens, plutôt animer des ectoplasmes aux détours d'un couloir ou une chimère pour passer le temps, les gens semblent des méduses, s'ils sont poreux rien ne révèle mieux leur substantiel liquide de bactérie évoluée que leurs regards amorphes, perdus dans des abysses de rien - même pas de l'imagination, mais d'autres regards vides, reflet de rien - où ils ne se noient jamais. Cela mérite bien quelques larmes avant de rejoindre le prochain banc d'invertébrés

Posté par slowmotion à 18:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur 5

Poster un commentaire